L'Ithaca hours

L'Ithaca hours a été créée dans les années 1990, par un écologiste, Paul Glover. Celui-ci décide de favoriser l'économie locale dans la ville d'Ithaca en lançant la monnaie alternative locale Ithaca hours.

L'objectif de cette monnaie est de garantir l'indépendance économique de la communauté locale avec des achats locaux et favoriser les liens de proximité.

 

Le principe de cette monnaie temporelle est original : Paul Glover a estimé que dans la région le salaire moyen pour une heure de travail était de 10 dollars.

Ainsi, il a conçu un système de billets en temps avec pour base : une heure = 10 dollars. On retrouve ainsi des billets d'une demi heure, d'un quart d'heure, etc...

En possédant un billet d'Ithaca hours d'une heure, on peut payer un artisan ou un commerçant pour qu'il effectue une heure de travail. Si un fermier devait vendre un produit qui coûte 20 dollars, on lui donnerait à la place deux billets d'Ithaca hours, qui lui serviraient à son tour pour payer le travail de quelqu'un d'autre. Le billet horaire circule plus vite que le dollar, et le prix basé sur le temps de production plutôt que sur la valeur du produit fini (en dollars) permet de limiter l'inflation (le dollar varie, mais le temps de farbrication des produits reste relativement stable) et de créer une richesse supplémentaire liée entres autres à la prise en compte du temps investi dans la production.

On ne peut dépenser ces Ithaca hours que dans la ville, et il n'est pas possible d'échanger les Ithaca hours contre des dollars pour éviter toute spéculation.La banque qui gère la création d'Ithaca (une librairie) émet des billets quand cela est nécessaire ou pour remplacer des billets usés.

 

Ce sont surtout les habitants qui on fait grandir le projet, en favorisant des achats locaux et responsables, avec, comme contrepartie à cette monnaie alternative, le travail qui est quelque chose de concret. Le développement local s'est tellement fait ressentir que certaines multinationales ont dû plier bagage comme le Mc Donald's du centre ville!!

Ainsi, cela favorise la production locale. Une offre locale de travail est disponible permettant d'acheter en Ithaca de nombreux biens et services variés : au total, c'est plus de 1500 utilisateurs.

Aujourd'hui plus de 2 millions d'Ithaca hours circulent dans la ville. Le modèle a été repris par plus de 25 villes aux États-Unis et des villes au Mexique sont également intéressées.

 

( (http://www.silesfemmescomptaient.com/fr/bibliographie/silence_ithacahours_13-14.htm)