Le Chiemgauer

L'objectif de cette monnaie est de développer la région du Chiemgau en Allemagne. Pour cela elle soutient les structures locales en invitant les habitants, les entreprises et les associations à s'impliquer ensemble pour le bien de sa région.( http://www.euskalmoneta.org/uploads/chiemgauer.pdf)

A la base, la monnaie a été créée par des étudiants et un professeur d'économie d'un lycée de la région pour récolter des fonds afin de construire un gymnase, en 2003.

 

Pour utiliser des Chiemgauer, il faut faire partie du réseau en soutenant une association ou un projet associatif. On obtient alors une Régiocard avec laquelle il est possible de faire directement ses achats de manière électronique auprès des commerçants qui utilisent le Chiemgauer et qui sont équipés d'une centrale de paiement. On peut aussi payer en coupons-billets.

 

L'échange euro contre Chiemgauer se fait à parité égale (100 € = 100 Chiemgauer). Sur les euros nantis, 3% seront versés à des associations choisies par le consommateur via le projet qu'il soutient et 2% seront versés pour le fonctionnement du réseau. La personne qui échange ses euros contre les Chiemgauer n'a aucun coût à supporter.

Les 3% sont financés par les entreprises du réseau. Ils sont compensés par la clientèle supplémentaire attirée par les produits payables en Chiemgauer.

Les prestataires ont le choix pour écouler leur stock de Chiemgauer accumulés : ils peuvent les échanger à une banque. Dans ce cas, ils perdent 5% de la valeur de leur Chiemgauer (3% de soutien aux projets + 2% au fonctionnement). Sinon ils peuvent essayer de payer leurs fournisseurs avec ces stocks, auquel cas ils ne perdent rien.

Enfin, pour faciliter la circulation de la monnaie, le principe de fonte est appliqué au Chiemgauer qui perd 2% de sa valeur par trimestre s'il n'est pas utilisé. Pour cela, tout les 3 mois un timbre doit être mis sur les billets ; cette fonte s'applique aussi sur les comptes bancaires numériques.

 

Aujourd'hui le Chiemgauer est considéré comme une des monnaies complémentaires les plus développées en Europe avec plus de 600 entreprises participantes, 3000 adhérents, 650 000 Chiemgauer en circulation et un chiffre d'affaire de 6 000 000 d'euros pour l'année 2011.

Grâce au Chiemgauer des micro-crédits peuvent être accordés sans taux d’intérêt à des associations ou entreprises de la région. Une structure a été créée afin de financer d'autres monnaies complémentaires en Allemagne, la coopérative Régio. Rajoutons que le projet a été accrédité par l'Institut de micro-finance en Allemagne pour accorder des micro-crédits. 

Le modèle du système Chiemgauer a aussi fait naître beaucoup de systèmes du même genre comme le Sol-Violette qui s'en inspire très largement.

 

(http://www.lejpb.com/paperezkoa/20121220/378694/fr/Dix-ans-que-le-chiemgauer-favorise-les-echanges)

 

(http://www.euskalmoneta.org/uploads/chiemgauer.pdf)